Leah Freeman n’est plus propriétaire de Deli Sokolow, toujours responsable.

La soirée du 27 janvier, Leah Freeman (Elle Freem) s’est présentée à la maison d’un de nos membres – l’adresse postale officielle du Comité pour recevoir le courrier recommandé des propriétaires de Deli Sokolow. Elle a donné une lettre, sans adresse postale retour, affirmant qu’elle n’était plus associée à Deli Sokolow et de ne plus la contacter au sujet des questions liées à la compagnie.

 

Cette lettre ne nous a fourni aucune information sur la façon dont cela est venu à être, ou documentation légal de son de son retrait en tant que propriétaire de Deli Sokolow.

Nous avons régulièrement vérifié la base de données du Registaire des Entreprises, qui a continué à énumérer Leah et Shayne Gryn comme propriétaires.

Le 5 mars, jour de notre manifestation, le registre des entreprises de Deli Sokolow a été changé pour l’enlever Leah comme propriétaire.

 

À la lumière de ceci, nous voudrons préciser que pendant que nous étions employés d’avril 2015 – 21 novembre 2016, nous avons travaillé pour Leah.

Les employés n’étaient pas payés, recevaient des paiements en retard, ne recevaient pas de congés annuels, n’étaient pas indemnisés et n’avaient pas reçu d’indemnité d’assurance lorsqu’ils étaient blessés au travail parce que les propriétaires n’avaient pas signé les documents. C’est toujours le cas.

Nous avons essayé pendant des mois d’amener Leah et Shayne à prendre des mesures à ce sujet, à travers nombreuses avenues:
Pendant que le restaurant etait ouvert, et avant la formation du Comité, nos membres ont individuellement envoyé des messages texte et ont parlé à Leah, lui faisant savoir qu’il-elle-s n’ont pas été payé-e-s leurs salaires, de congés annuels et d’indemnités. Leah a d’abord répondu aux messages texte, en manquant la responsabilité à Shayne – disant qu’il veillerait à ce que nous recevions notre salaire. Nous n’avons pas.

Quand nous avons suivi avec Leah au sujet de ne pas être payé, elle a cessé de répondre à nos messages texte individuels et des courriels. Cela contredit sa déclaration publique, où elle a dit: “J’ai et continuerai à répondre à tous les textes et messages facebook qui me sont envoyés personnellement par d’anciens employés répondant aux questions qu’ils ont.”

En janvier, le comité a envoyé à Leah une lettre par courrier électronique – elle ne nous a pas fourni d’adresse postale à laquelle envoyer des envois recommandés – nous indiquant nos demandes, les montants qui nous sont dus et demandant sa présence lors d’une réunion avec nous pour discuter de la Situation, obtenir la transparence, et comprendre comment elle (avec Shayne) allait s’assurer que nous serons payés. Ni elle ni Shayne ne nous ont rencontrés, ni reconnu la demande de réunion.

C’était sa responsabilité alors, et depuis la fermeture du Deli. Nous devons encore faire face aux conséquences maintenant.

Tandis que Leah Freeman a été légalement enlevée en tant que propriétaire de Deli Sokolow, nous croyons qu’elle a l’obligation morale de régler cette situation et de rendre compte à nous.

Nous continuerons à utiliser les moyens juridiques pour obtenir les renseignements dont nous avons besoin sur cette situation.
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s